Un nouveau moteur dynamique pour une nouvelle Toyota C-HR Dynamic Force

Toyota C-HR Dynamic Force n’est pas le nom d’une nouvelle série des Power Ranger, c’est un nouveau moteur sur une nouvelle (presque nouvelle) voiture Toyota. Tout d’abord, pourquoi j’ai testé un SUV hybride alors que, vous le savez tous, je ne suis pas un grand fan des voitures hybrides (sauf la superbe Lexus LC500h) et pas fou des SUV (sauf la glorieuse Alfa Romeo Stelvio QV)? Tout simplement parce que 184CV.

Honnêtement, lorsque Toyota France m’a dit qu’ils me proposeraient de tester un SUV de 184CV, j’ai été surpris et évidemment intrigué. C’est donc la curiosité qui m’a poussé à ouvrir la porte de cette nouvelle voiture, qui semble loin de mes préoccupations habituelles. 

Voici une version 1.5 pour la superstar hybride Toyota C-HR.

Toyota C-HR, qu’est-ce que c’est ?

Tout a commencé en 2014 lorsque Toyota a présenté un furieux concept car. Le Concept C-HR était un SUV coupé compact, avec une carrosserie futuriste et agréssive.

roadrugcars road rug cars galiffi toyota chr concept 2015 2016 face
Toyota C-HR Concept

Grâce au bon accueil du public, Toyota a choisi de le produire et c’est ainsi qu’est né un concurrent sérieux du déjà célèbre Nissan Juke et d’autres SUV compacts. Honnêtement, je me souviens du jour où j’ai vu pour la première fois une Toyota C-HR. C’était un beau matin de printemps parisien pluvieux, je traversais la rue devant mon immeuble et TADA ! Garé nonchalamment : un OVNI. La première pensée qui m’est venue à l’esprit a été « qu’est-ce que c’est que cette chose ? « . Après, « c’est spécial, c’est osé mais c’est plutôt cool », « ils arrivent vraiment à le vendre… », « C-HR : qu’est-ce que ça veut dire ? »

roadrugcars road rug cars galiffi toyota chr concept 2015 2016
Toyota C-HR Concept

Maintenant, je peux répondre. C’est une voiture, elle a un design assez cool et oui, ils l’ont vendue. Plus de 400 000 C-HR sont déjà sur les routes depuis 2017 et Toyota vise plus de 150 000 ventes de sa nouvelle version en 2020 ! C’est de la folie !!

 Au fait, C-HR signifie Coupé High–Rider. High-Rider, n’est-ce pas fascinant ?

roadrugcars road rug cars galiffi toyota chr 2020 new design

Bien, bien, c’est l’heure de l’honnêteté : Je n’ai jamais touché un C-HR de ma vie. Je ne peux pas comparer les moteurs hybrides 1,2 L ou 1,8 L existants avec ceux qui seront renouvelés pour 2020. Donc, parce que je suis un travailleur acharné, j’ai fait quelques recherches sur la bête. Franchement, j’ai l’impression d’avoir bien fait en ne me battant pas pour essayer le C-HR 2017. Toyota est tout excusé, c’était une première version, comme un brouillon (qui a, en tout cas, trouvé son public), avant de proposer quelque chose de plus affirmé, plus mature et peut-être même plus dynamique… Le suspense.

Qu’en est-il du plaisir que procure la Dynamic Force ?

Le suspense n’a pas été très long, puisque la véritable nouveauté se trouve sous le capot. Cependant, l’ouverture du capot est un peu décevante. Il ressemble à une grosse carte mère d’ordinateur. Oui, je sais, la plupart des voitures contemporaines sont comme ça. De toute façon, nous n’avons pas de capot en plastique sur notre version de pré-série (c’est probablement la raison pour laquelle j’ai aussi ce sentiment). Ne vous inquiétez pas, vos futures Toyota C-HR 2020 auront une splendide pièce en plastique mat et rugueuse.

Au volant avec Jalil Chaouite, tout est comme dans une voiture hybride ordinaire. Pas de bruit, le volant est léger comme l’air, un glissement tout doux sur le goudron puis un sifflet discret vient troubler la tranquillité à bord. La vraie différence se fait sentir quand on commence à aller plus vite. Dans les voitures hybrides déjà essayées auparavant, comme la Toyota RAV4 ou le Lexus UX, soudain, la boîte de vitesses CVT devient folle. En fait, elle entre en action dans un bruit sourd qui déchire littéralement le calme à l’intérieur de la voiture. Pas à bord de la nouvelle C-HR Dynamic Force. La nouvelle boîte de vitesses CVT est beaucoup plus douce et progressive, elle réveille presque doucement le moteur à combustion interne pour donner progressivement plus de couple à ce petit SUV. C’est vraiment remarquable, d’autant plus qu’il y a aussi un réel souci d’insonorisation dans l’habitacle.

roadrugcars road rug cars galiffi toyota chr 2020 design

Bon, assez de politesse, je mets la pédale au plancher et je vois ce qui se passe vraiment. Les deux moteurs électriques ont alors paniqué, ils ont tout donné. Oh, c’est ça, j’entends la boîte de vitesse et le moteur qui redeviennent fous. Je sens aussi les roues avant glisser, je vois le tableau de bord clignoter, c’est ça qui est drôle. Les roues avant reprennent rapidement de l’adhérence en même temps que le moteur à combustion interne commence à se réveiller. Avec un poids de 1485 kg et une puissance cumulée de 184 CV (dont 152 CV pour le moteur 4 cylindres de 2,0 litres), cette Toyota C-HR Dynamic n’est pas ridicule. 8,07 kg / CV est une bonne moyenne, pour vous donner un ordre de comparaison, la Lexus LC500 h (un coupé sport GT), a un rapport poids/puissance de 5,6 kg / CV. Il n’y a donc pas de quoi sourire toute la nuit, mais on sourit quand même quand on fait des départs arrêtés enflammés. Je me demande pourquoi Toyota n’a pas produit de C-HR quatre roues motrices : cela aurait pu être la nouvelle Toyota C-HR All Wheel Drive Dynamic Force. Cela aurait corrigé le manque d’adhérence pour passer la puissance, cela aurait été un peu moins amusant mais aurait donné une sensation supplémentaire d’efficacité (malgré le poids). Utile pour un Coupé High-Rider.

roadrugcars road rug cars galiffi toyota chr 2020 side road test drive jalil chaouite
Credits Jalil Chaouite

Moment technique : sur la route, le moteur est agréable, honnêtement. En fait, il s’agit du nouveau moteur de la Toyota Corolla : un nouveau 4 cylindres qui combine deux types d’injection, directe et indirecte, et une conception « cycle d’Atkinson ». Qu’est-ce que c’est ? En raison de la conception spéciale du vilebrequin, le taux d’expansion est plus élevé que le taux de compression, ce qui améliore le rendement du moteur. Je vous avais prévenu, c’est technique. Ainsi, ce moteur atteint un rendement maximal de 41%, ce qui en fait le moteur à essence de production le plus efficace au monde. Pas besoin de commenter, je sais que vous êtes impressionné. Enfin, si vous avez des questions sur l’hybridation et que vous vous demandez si le Toyota C-HR est un hybride « plug in », la réponse est simple. Non, comme toutes les voitures Toyota.

Après un peu plus de conduite, je dois dire que la combinaison moteur/boîte de vitesse est assez convaincante pour les déplacements urbains. Ils propulsent la voiture à des vitesses relativement élevées dès que votre pied devient un peu plus lourd, et cela sans nécessairement s’en rendre compte. Ce n’est donc pas une fusée (malgré sa forme), mais le calme à bord contraste assez souvent avec la vitesse affichée sur le compteur de vitesse. Sauf sur les autoroutes où l’on entend le flux d’air aux joints des fenêtres. Classique.

roadrugcars road rug cars galiffi toyota chr 2020 couple front back

Quand je commence à conduire sur de petites routes sinueuses, je me rends vite compte de trois choses. Le châssis n’est pas mal malgré quelques mouvements de torsion lorsque la voiture change rapidement de support. Les suspensions sont fermes sans être raides, ce qui n’est pas pour me déplaire. Et enfin la direction est souple, si douce que j’ai parfois l’impression de tourner le volant dans un pot de yaourt géant. En « mode sport » (et oui, il existe), la direction est très, très, très, très légèrement plus ferme au milieu, mais pas du tout quand le volant a de angle. C’est un peu dommage pour une voiture qui se dit une Dynamic Force. Elle aurait mérité quelque chose de beaucoup plus communicatif afin de rendre la conduite plus précise, sans pour autant perdre en confort. Pour l’instant, c’est un peu comme courir un triathlon les yeux bandés. Même si vous êtes préparé et que vous courez plutôt vite, vous ne savez pas vraiment où vous allez arriver.

En ville et sur l’autoroute, ces défauts ne sont pas vraiment ressentis. Il est certain que les clients réguliers ne le remarqueront pas. Et je suppose que la plupart des C-HR doivent faire des trajets quotidiens de ville en ville, d’autoroute en autoroute. C’est normal.

Toyota C-HR Dynamic Force : badass au premier regard

Comme en 2016, quand j’ai vu le C-HR pour la première fois, il se passe quelque chose. Je ne pense pas qu’il soit particulièrement beau. Je ne pense pas qu’il soit particulièrement impressionnant. Mais je n’arrive pas à détacher mes yeux de sa carrosserie. Cela arrive parfois quand vous rencontrez une femme ou un homme, et vous ne savez pas pourquoi vos yeux le suivent. Vous vous dites : « Qu’est-ce que tu fais ? Arrêtez ça tout de suite ». Mais il est trop tard, vos yeux font leur vie. C’est à peu près la même chose ici. Vos yeux sont happés par ce capot très anguleux et pointu, puis se perdent vers les lignes musculées des ailes pour finalement s’attarder sur ce toit en fuite. Fuite est un euphémisme. Cette voiture est sculptée comme une fusée. Elle ressemble presque à un module de Mégazord. Tout le monde se souvient du Mégazord, non ? C’est le robot géant qui a été assemblé avec les véhicules des Power Rangers. En bref, la Toyota C-HR Dynamic Force répond probablement à une vision de la voiture du futur qu’avaient les enfants dans les années 70-90 (sauf qu’elle ne vole pas). Seuls les feux arrière qui semblent coller à la glue à la carrosserie me dérangent un peu. Ça ressemble à un jouet, peut-être que c’est fait exprès. Le bas de caisse arrière en plastique noir mat est mis en valeur par de faux tuyaux d’échappement chromés. C’est aussi un peu cheap, mais les concurrents ne font pas mieux.

En ce qui concerne la conception du Toyota C-HR, je dois encore admettre quelque chose. Face à la C-HR 2020, je n’arrive pas à savoir ce qui change esthétiquement. Vous qui connaissez peut-être très bien la C-HR (probablement mieux que moi), vous êtes peut-être tombé de votre chaise en lisant mon article, mais jouons à un petit jeu. Vous trouverez ci-dessous une série de photos de l’ancienne et de la nouvelle C-HR. Regardez-les bien. Est-ce que c’est bon ? Trouvez maintenant les 7 différences et notez-les sur un morceau de papier. J’attends vos résultats en commentaire. Bonne chance.

roadrugcars road rug cars galiffi toyota chr 2017 official

roadrugcars road rug cars galiffi toyota chr 2020 official 1Avant de recevoir une pluie de commentaires, je sais, c’est un lifting, pas une nouvelle voiture. Cependant, Toyota a clairement joué la carte de la prudence.

À bord de la Toyota C-HR Dynamic Force : l’efficacité légendaire des Japonais

Désolé, le titre du paragraphe est un peu mensonger, le C-HR est conçu et produit en Europe, pour l’Europe. Plus précisément entre la France, la Belgique (pour la conception) et la Turquie (pour la production). A l’intérieur, la voiture est sobre. Voici le talent légendaire des designers français. Le tableau de bord est relativement sobre, ce qui est un bon point.

Les matériaux utilisés sont une nuance de plastique intelligemment choisie pour donner une impression de qualité. Cela fonctionne très bien. Une liseré en plastique brossé imitant le métal traverse le tableau de bord pour atteindre les portes. Élégant. Les portes intérieures sont faites d’un plastique gris légèrement mou avec un motif en relief en forme de diamant. Un choix de génie. Le matériau capte la lumière de façon très agréable et il est assez addictif au toucher. Le reste ne fait pas de vagues, même si nous aurions préféré un plastique un peu plus souple sur les parties latérales et surtout à côté des sièges arrières. Eh bien, par hasard, je me suis assis à l’arrière et j’ai remarqué une différence de traitement entre les adultes à l’avant et les pauvres enfants qui crient et se disputent à l’arrière.

roadrugcars road rug cars galiffi toyota chr 2020 front road jalil chaouite
Credits Jalil Chaouite

roadrugcars road rug cars galiffi toyota chr 2020 orangeDerrière le volant, nous avons une position de conduite semblable à celle d’un SUV, mais pas trop désagréable grâce à une large gamme de réglages du siège. Tout est relativement pratique et à portée de main, sauf un GPS intégré qui n’est toujours pas bon. Heureusement, vous disposez d’Apple Car Play et d’Android Auto intégrés pour vous sauver la vie. Enfin, si vous n’avez pas un adolescent ou un influenceur à l’intérieur, déjà branché sur la prise USB UNIQUE de la voiture. Sinon, vous devrez endurer le terrifiant GPS de Toyota… Faux, vous pouvez toujours vous connecter avec le Bluetooth. Dieu merci. Trop tard, votre batterie est morte. Malgré cela, la nouvelle Toyota C-HR Dynamic dispose de nombreuses fonctions d’assistance électronique qui aident à vendre des voitures aujourd’hui, mais nous ne les avons pas vraiment utilisées. Pour faire court, vous avez une voiture de 2020. Une vraie.

roadrugcars road rug cars galiffi toyota chr 2020 sea side

Enfin, si vous vous demandez à quoi ressemble le coffre, vous avez des préoccupations terre-à-terre. Nous avons vraiment besoin de gens comme vous. Grâce à un très grand nombre de demandes (fausses, nous n’en avions aucune), j’ai choisi de parler de la capacité du coffre des voitures que je teste. Sachant que je n’ai pas d’étalons de mesure, sauf mon « wow, ça a l’air si profond » quand j’ouvre un coffre. J’ai donc supposé que ma taille et mon poids sont des paramètres relativement constants et j’ai décidé d’essayer d’entrer à l’intérieur. Très bien. Je mesure 1,9 m et le coffre se ferme complètement avec moi à l’intérieur. Sans soulever le panneau arrière, mais à quelques millimètres près. Ce n’est donc pas si ridicule.

roadrugcars road rug cars galiffi toyota chr 2020 trunk space

#FunToDrive Score
Toyota C-HR Dynamic Force : 63/100

Quel est le véritable avantage de cette nouvelle Toyota C-HR 2.0 ? Son moteur à essence. Pour une fois, il n’est pas anémique. Il fait le travail dans un couple moteur essence/électrique plutôt agréable. La boîte de vitesses et la suspension fonctionnent aussi parfaitement avec l’esprit Dynamic Force. Pas vraiment le châssis et pas du tout la direction.

roadrugcars road rug cars galiffi toyota chr 2020 inside road test drive nico galiffi jalil chaouite
Credits Jalil Chaouite

Qu’est-ce que 184 CV dans un petit SUV ? Il roule. Il fonctionne plutôt bien. Il vous fait sourire quand le couple est trop élevé. Mais ce n’est pas particulièrement amusant. Il répond totalement aux spécifications d’une voiture moderne de tous les jours, probablement mieux que la plupart des autres hybrides, et il satisfera tous ceux qui veulent une voiture normale avec un « je ne sais quoi » d’originalité et de dynamisme mécanique. Parfaite pour la ville, pas mal pour les trajets moyens sur autoroute, pas désagréable sur les petites routes de campagne.

One comment

Toyota C-HR Dynamic Force ou un petit SUV coupé de 184 CV pourrait-il être fun ?

Laisser un commentaire