Seulement 5 voitures ? C’est déjà une belle collection que vous auriez pu constituer lors de la dernière vente aux enchères d’Artcurial

La vente aux enchères Artcurial Automobiles sur les Champs : chaque semaine, des milliers de voitures anciennes sont achetées et vendues à travers le monde, mais seul ce genre d’événement reste le lieu de rencontre de tous les petrolheads.

Il y a quelques jours, j’ai visité, vu, touché, senti, vérifié (autant que possible) les voitures de la vente aux enchères Artcurial Automobiles sur les Champs. Bien sûr, sans pouvoir les essayer, comme quand on est un vrai enchérisseur.

J’ai donc pensé qu’un petit article pour vous parler de ma sélection de voitures serait intéressant. Puis je me suis souvenu que le marché de l’automobile était compliqué en ce moment. J’ai donc préféré attendre les résultats de la vente du 27 octobre pour décrypter ce qui s’est passé et vous dire, selon moi, ce que vous auriez dû acheter.

roadrugcars road rug cars artcurial sur les champs ferrari 365 GTC4

Oui, vous avez raté quelques bonnes affaires mais il n’est jamais trop tard, surtout que les 4/5 voitures que j’avais sélectionnées ne se sont pas vendues. 4/5 ? Oh, vraiment ? J’ai peut-être des goûts particuliers, mais quand même ! Bien sûr que je suis un peu vexé.

1 – Fiat Otto Vu Type 106 Sport Berlinetta 1953 à Artcurial sur les Champs

Vous allez me dire « évidemment, c’était la voiture la plus chère proposée ». Oui, en effet, mais ce n’est pas parce que la voiture est chère qu’elle est intéressante, mais parce que la voiture est intéressante qu’elle est chère. Est-ce que c’était compréhensible ?

Il n’y a eu que 114 Fiat 8V produites et vous savez quoi ? Fiat a seulement construit 34 Rapi 8V série 1 et l’Otto Vu 1953 d’Artcurial est une série 1 ! Lucky boys. Parmi ces 34 voitures, 5 ont été détruites, 5 ont été reconstruites, 1 a été convertie en Rapi II, 8 sont actuellement inconnues, 2 ont été partiellement modifiées. En fait, il ne reste que 13 voitures survivantes comme celle-ci. Ce n’est pas suffisant pour vous ? Vous êtes exigeant.

roadrugcars road rug cars artcurial sur les champs fiat 8V front

Le projet de berlinette a été imaginé pour le marché américain. C’est la principale raison pour laquelle nous allons trouver un V8 sous le capot. En 1950, Fiat a lancé le projet sans vraiment y croire, comme c’est souvent le cas. Bien qu’ils n’y croient pas beaucoup, ils développent quand même un tout nouveau V8 70° 2,0L tout en aluminium (wtf), pensant l’utiliser dans d’autres modèles plus tard. Ahahahah, vous plaisantez ? Le moteur ne sera plus jamais utilisé, vous vous en doutiez, c’est devenu une véritable tradition chez FCA.

Ensuite, ils ajoutent 3 carburateurs pour porter le moteur à 105 CV. Fiat, qui n’y croit pas (je vous le rappelle), sous-traite la conception et la production de la voiture à Siata à Turin. En conséquence, toutes les pièces qui la composent sont neuves, à l’exception des suspensions qui proviennent de la Fiat 1100. Les choses les plus folles ? Des suspensions à 4 roues indépendantes et un châssis tubulaire. Là on parle.

Enfin, l’ingénieur Rapi a travaillé sur la carrosserie pour produire une jolie et efficace robe en acier grâce à la soufflerie de la Fiat à Orbassano. La Division Carrosserie Spéciale de Fiat a donc créé une splendide voiture. L’Otto Vu est légère, seulement 930 kg (ce qui, pour un V8, est vraiment bien) et a une vitesse de pointe de plus de 200 km/h ! Et maintenant, vous voulez l’acheter ? Toujours pas ?

Cette voiture en particulier est matching numbers. Alléluia ! Vendue neuve le 9 mars 1953 par le distributeur Fiat à Turin, elle a été conservée dans sa configuration exacte et originale. Elle est passée entre plusieurs mains britanniques, a été exposée dans un musée personnel et complètement restaurée à la fin des années 1990. En 2001, elle a finalement intégré une véritable collection de passionnés de voitures de course. Au volant de l’Otto Vu, il a participé à 5 fois au Mille Miglia, 2 fois au Tour Auto et à de nombreuses autres courses historiques et Concours d’Elégance. Son dernier propriétaire a acquis cette diva en 2009 et a également participé l’année suivante au Mille Miglia.

Une voiture rare, belle, presque totalement originale, efficace, régulièrement conduite et qui a couru des courses internationales… Et voilà, vous êtes amoureux, j’en étais sûr.

roadrugcars road rug cars artcurial sur les champs fiat 8V back side

Pour l’avoir, il fallait payer entre 1,1 et 1,3 million d’euros. La bonne nouvelle est qu’elle n’a pas été vendu, vous pouvez donc toujours faire une offre. Allez, je sais que vous mourez d’envie de faire toutes les courses classiques à bord de cette jolie diva. Et si vous ne voulez pas la conduire, vous pouvez aussi me la prêter. Je jure que je serai prudent.

2 – Mercedes-Benz SLR McLaren Coupé 2006

Au début du millénaire, nous avions le choix entre Porsche, Ferrari, Lamborghini, toutes plus folles les unes que les autres. Mercedes-Benz, par contre, fabriquait de belles voitures confortables comme elles l’avaient toujours très bien fait.

Puis, un jour de 2003, Mercedes et Mclaren ont présenté la SLR. Nous vous inquiétez pas, la lecture de ces trois lettres me donne aussi la chaire de poule. 

Le nom SLR signifie « Sport, Leicht, Rennsport » (« Sport, Light, Racing »). Peut-être le saviez-vous, c’est un hommage à la fantastique Mercedes-Benz 300 SLR des années 50 qui a dominé le championnat du monde des voitures de sport en 1955 en remportant les Mille Miglia, le RAC Tourist Trophy et la Targa Florio avec Stirling Moss à bord. Malheureusement, elle est également connue pour le dramatique accident du Mans en 1955 qui a fait 82 morts et causé 30 ans d’absence de Mercedes-Benz dans les compétitions sur circuit.

En bref, la Mercedes-Benz SLR McLaren est magnifique, avec son long, très long capot, ses portes en élytres, ses prises d’air angulaires et ses jantes en forme de turbine. C’est clairement un bel hommage à ce que Mercedes faisait dans les années 50 avec toute l’élégance, la modernité et la sportivité qu’il se doit. Mais ce SLR n’est pas seulement un bel objet. En effet, il possède une structure en fibre de carbone, des suspensions en aluminium, des freins en céramique, et il a reçu un V8 Mercedes-AMG suralimenté (contrairement au turbo d’aujourd’hui) de 5,4L développant 626 CV ! Vous aimez les chiffres ? Ok, 0 à 100 km/h en 3,7 secondes, vitesse de pointe de 334 km/h : je pense que les chiffres parlent d’eux-mêmes, cette voiture est clairement une machine exceptionnelle. Pour comparer, la Mercedes-AMG GTR actuellement disponible est de 585 CV, pour un 0 à 100km/h en 3,2 secondes et une vitesse de pointe de 319 km/h.

roadrugcars road rug cars artcurial sur les champs mercedes benz mclaren slr front

Quelle est la meilleure partie ? Vous en verrez très peu puisque seulement 1700 voitures, environ, ont été produites. Il n’y a rien de plus désagréable que de voir sa voiture à chaque coin de rue, vous ne trouvez pas ?

A propos de celle mise en vente aux enchères d’Artcurial, elle est noire, intérieur en cuir rouge, sans aucune faute de goût. Honnêtement, le cuir rouge peut parfois être un peu violent, mais c’est dans l’esprit et la tradition de Mercedes-Benz. Livré en avril 2006, ce coupé n’a eu que trois propriétaires et ne montre que 49 150 km ! Ce qui est très raisonnable. Après avoir inspecté la SLR, je peux dire qu’elle a l’air neuve, ou presque. Quand je l’ai vue, j’ai littéralement eu un coup de foudre.

Pour l’acheter, il fallait payer entre 195.000 et 245.000 €. Un prix qui peut sembler assez important, mais vu le marché actuel, ce n’est pas très cher. Avec des prix proches de ceux que l’on peut voir aux États-Unis et aux Émirats arabes unis, c’est probablement la SLR la moins cher d’Europe. Cependant, vous l’avez deviné, personne n’a gagné cette voiture… Dommage, je pense profondément que c’est une future classique à collectionner d’urgence. Principalement parce que nous n’aurons jamais la chance de voir ce type de voiture produite dans un avenir proche (pas trop proche j’espère en tout cas).

roadrugcars road rug cars artcurial sur les champs mercedes benz mclaren slr hood

Pour conclure : il est peut-être temps de faire des offres indécentes aux propriétaires de SLR et d’acheter l’une des rares voitures vraiment mémorables du début du XXe siècle.

3 – Ferrari 365 GT4 2+2 1975 de la vente aux enchères d’Artcurial sur les Champs

Tout le monde connaît ces Ferrari longues, anguleuses et baroques des années 1980, non ? Tout le monde (ou presque) la déteste aussi. Pas moi.

D’abord, Enzo Ferrari avait une 365 GT4 2+2 comme une voiture personnelle. Cela devrait vous suffire, mais pour les plus têtus, nous avons sous le capot un V12 de 4,4 litres tout en alliage avec 4 arbres à cames en tête de 340 CV. Maintenant vous êtes probablement convaincu, alors je ne parlerai pas du châssis qui provient de l’incroyable 365 GTC/4, de la fantastique boîte manuelle, des deux petits sièges à l’arrière pour amener vos copines / copains, du beau cuir et du magnifique intérieur en placage de bois.

roadrugcars road rug cars artcurial sur les champs ferrari 365 GT4 22 face

Pourquoi choisir une 365 au lieu d’un 400, 400i ou 412 ? Facile, c’est la plus belle car elle a une paire de trois feux arrière, c’est la plus ancienne avec ses trois carburateurs, c’est la plus légère avec 1500 kg, c’est aussi la plus rapide avec un 0 à 100 km/h en 7,3 secondes (aussi rapide que la 412 en fait) et ce n’est pas la plus rare mais presque, avec 525 voitures produites seulement.

Concernant la voiture mise en vente lors de la vente aux enchères d’Artcurial, je serai honnête, elle a un défaut principal : elle était un peu chère : 60.000 – 80.000 €. Ok, c’est une superbe 365 GT4 2+2 avec une couleur bleue Sera métallisée et un intérieur en cuir beige. Une livrée parfaite selon moi, bien que la voiture soit dans son état d’origine. Personnellement, je l’adore. La peinture n’est pas parfaite mais avec un bon polissage ce serait magnifique, les cuirs sont patinés à point et nous avons une boîte de vitesses manuelle. Bref, le Graal (pour avoir l’air d’un homme d’affaires furieux des années 80) ! Oui, mais cette voiture a besoin d’une révision complète. Son moteur a un total de 109 502 km, dont près de 100 000 km ont été parcourus avant 1984. En effet, en 1984, le moteur a été restauré et depuis lors, il n’a que très peu roulé. Pour faire court, c’est une très bonne base pour une restauration mécanique (esthétiquement, elle ne mérite que quelques traitements). Quoi qu’il en soit, pas pour ce montant.

4 – 1954 Peugeot 203 coupé

Maintenant, vous vous dites « Whaaaat ? Une Peugeot ? Une voiture française populaire ? ». Oui, mais pas n’importe quelle 230, une version coupé !

La Peugeot 203 a été lancé en 1948, juste après la Seconde Guerre mondiale. L’objectif de Peugeot était de rétablir sa santé financière en proposant une voiture qui répondrait aux besoins des familles françaises en matière de nouvelle mobilité. Pour produire une voiture seulement 3 ans après la guerre et l’occupation des usines, Peugeot a fait ce qu’il savait déjà faire : une voiture simple et robuste largement inspirée de ce qu’il se faisait déjà avant la guerre. La Peugeot 203 berline ne fait pas de révolution esthétique, en fait elle ressemble un peu à la Ford de 1941 mais à l’échelle miniature. Cependant, Peugeot a beaucoup travaillé sur la sécurité et le confort, bien plus que ce que proposait la 402 auparavant.

La berline 203 s’est vendue à près de 700 000 unités entre 1948 et 1960. Un grand succès, alors que faire ? Ils ont créé des carrosseries spéciales ! Ainsi, Peugeot proposait une 203 berline, une berline décapotable, un break, un pick-up, un cabriolet, un coupé… Et le coupé a cet arrière court en forme de bulle, typique des années 40. C’est très élégant, surtout si vous êtes un gangster italien.

Concernant le modèle en vente à Paris, il s’agit de l’avant-dernier coupé produit sur un total de 953 ! Dieu seul sait combien il en reste aujourd’hui, mais je peux vous assurer que je n’ai dû voir que 3 ou 4 Peugeot 203s coupé dans toute ma vie.

Cette 203 présente un intérêt particulier car elle est totalement originale (à l’exception de sa peinture refaite avant les années 90). De toute façon, je suis amoureux de la patine de cette Peugeot ! En effet, elle a une légère patine qui lui va très bien. C’est probablement pour cela que le dernier propriétaire l’a gardé pendant près de 30 ans !

Ah oui, je vous ai déjà dit que mon grand-père a une Peugeot 203 qu’il a reçue de son père ? J’aurais peut-être dû le mentionner plus tôt. Donc, de mon point de vue, 40.000 à 60.000 € pour un coupé 203 dans cet état ne semble pas complètement fou.

5 – Shelby Series 1 de 1999

En lisant ceci, vous devez déjà être en train de rire. Vous devez vous demander « mais pourquoi » ?

La Shelby Series 1 est rare, très rare, seulement 249 voitures produites mais c’est surtout une voiture conçue par Carroll Shelby. Bon, ce n’est pas un argument. En effet, je dois admettre que cette Série 1 est étrange. Elle ressemble un peu à une Dodge Viper, qui aurait copulé avec une TVR Chimaera, une Ford Mustang des années 90 et une Corvette de la même époque. Ne me demandez pas qui est le père. Son design est si inhabituel et extravagant qu’il est presque cool, surtout à l’avant avec une énorme prise d’air sur le capot et sur le côté avec des extracteurs d’air géants et un réservoir de carburant derrière vos têtes, juste derrière les sièges. Vous pouvez probablement faire le plein sans sortir de votre voiture. Une idée de génie. De toute façon, ce n’est évidemment pas pour le design qu’on achète cette voiture… C’est parce que nous la conduisions dans GranTurismo 2 (pas seulement).

roadrugcars road rug cars artcurial sur les champs shelby series 1

Conçu comme un roadster, cette Shelby est probablement la vision d’un Cobra des années 2000 par le célèbre Carroll Shelby. Bref, on l’aime ou on ne l’aime pas mais le fait est que la voiture à vendre a son moteur Oldsmobile « L47 Aurora » V8 4.0L d’origine, et c’est une version suralimentée ! Jackpot, seulement 70 voitures étaient équipées comme ça ! Grâce à ce petit plus mécanique, la voiture délivre 450 CV ! Et c’est tout simplement énorme pour l’époque, surtout avec un poids contenu de 1200kg. Cerises sur le gâteau (car elles sont plusieurs), le moteur est couplé à une boîte de vitesses manuelle, la voiture n’a connu qu’un seul propriétaire et n’a que 7000km depuis son achat en 2001 !

roadrugcars road rug cars artcurial sur les champs shelby series 1 dashboard

Alors donnez-moi une bonne raison de ne pas succomber aux charmes irrévérencieux de ce manège américain ? La consommation de carburant ici en Europe ? Ok, maintenant je n’ai plus qu’à investir dans une compagnie pétrolière… C’est certainement ce que le nouveau propriétaire a pensé lorsqu’il a payé 101 320€ pour acheter cette fusée furieuse (bien qu’elle ait été évaluée à 90.000 – 120.000 €).

Bonus – Porsche 997 GT3 Cup 2008 à la vente Artcurial sur les Champs

Un TOP ne serait pas vraiment un TOP s’il n’avait pas de Porsche, n’est-ce pas ?

Cette Porsche est très spéciale. C’est une voiture de course, mais pas n’importe quelle voiture de course, une voiture de course qui a connu un véritable succès sportif. Vendue en 2008 au pilote Anthony Beltoise, 7 courses plus tard, il a été sacré champion de France au volant de cette Porsche. C’est chose faite. Conservée depuis lors par son propriétaire actuel, la voiture a subi très peu de modifications depuis sa victoire. En 2012, Porsche a mis à jour la boîte de vitesses comme recommandé sur ce modèle.

roadrugcars road rug cars artcurial sur les champs ferrari porsche 997 race specs

Basée sur une 997.2 GT3 RS, la voiture de course est équipée d’un nouveau moteur de 3,8 litres. Avec 450 CV à 7 500 tr/min, elle est presque identique à la voiture normale, malgré quelques modifications spécifiques. Pour faire simple, elle a une carrosserie badass, de nouveaux feux arrière à LED et un système d’échappement de course modifié. Enfin, la voiture est plus légère de 225 kg…. Oh mon Dieu !

Avec seulement 9990 km, cette incroyable voiture, avec une légère patine de course, est prête à tout gagner. Bon, après un petit investissement initial : 75.000 €. Évidemment, invendue.

Je vous laisse négocier avec le propriétaire et je compte sur vous pour nous la faire essayer sur la piste. Je vous remercie beaucoup.

 

Laisser un commentaire