Lexus LC 500h, pour nous, la plus belle Lexus jamais produite

Malheureusement, passer mon temps à me planter dans le bac à gravier ne me permet pas (encore) de vivre au quotidien. De fait, je dois travailler pour un cabinet d’avocats afin de financer les moteurs et autres boites de vitesse que je fatigue pendant la saison de courses.

Mon métier consiste pour partie à qualifier juridiquement le comportement des clients du cabinet. C’est pourquoi j’utilise régulièrement des standards. L’individu raisonnable est l’un d’entre eux. Il définit la conduite d’une personne ou d’un investisseur rationnel.

Je me suis toujours demandé quelle était la voiture de la personne raisonnable, en imaginant que c’était probablement une 911. Récemment, j’ai changé d’avis : la voiture de l’investisseur raisonnable est plus certainement la Lexus LC 500h.

Première fois avec une Lexus : lutter contre ses propres préjugés

La personne raisonnable est celle qui se comporte de la manière la plus logique grâce à sa bonne connaissance de la situation. Elle n’est ni exubérante ni excessivement prudente. Une personne comme vous et moi ! (Ummm…)

Vous vous demandez donc pourquoi diable vous achèteriez une Lexus ? Parce que vous croyez que c’est une marque ennuyeuse qui fait des voitures ennuyeuses. En fait, vous ne l’avez jamais testée, et vous ne voulez d’ailleurs pas le faire. Vous vous êtes déjà fait votre opinion sur les voitures japonaises et c’est tout !

C’était aussi mon cas, jusqu’à ce que Nicolas me demande de ramener la voiture au siège de Lexus France. J’ai été tellement impressionné par la voiture, et j’étais tellement peu fier de ma partialité que j’ai décidé d’écrire quelques lignes sur cette surprenante découverte. Finalement, je me retrouve à écrire l’article.

Ma partenaire d’un week-end, la Lexus LC 500h

Je suis conscient que les ventes de Lexus restent assez confidentielles en France, même si nous avons tendance à voir de plus en plus de publicité à la télévision. Vous avez donc besoin d’un rafraîchissement.

La Lexus LC 500h est le coupé haut de gamme de la marque de luxe de chez Toyota, disponible avec deux motorisations : le V8 5,0L délivrant 464 CV (oui, dans une Lexus) ou le V6 3,5L hybride de 359 CV. Les deux ont le mérite d’être atmosphériques, ce qui est une bonne chose étant la tendance qu’on les constructeurs à brancher des turbos un peu partout dans le but de réduire les émissions de CO2. Ils appellent cela du downsizing…

roadrugcars road rug cars lexus LC 500 h LC500h side view

Nous avons choisi le V6 qui est un peu plus légère malgré ses 2 tonnes. Cette donnée est importante compte tenu du fait que la voiture est à moteur avant, et que les lourds V8 pénalisent généralement la qualité de la direction.

Profiter d’une Lexus LC 500h sur les petites routes (vous y croyez ?)

Ma monture du jour m’impressione par sa précision. Elle ne sous-vire pas, ce qui est un problème fréquent avec les voitures de cette catégorie. Au contraire, dans les virages serrés, la voiture est à l’aise, l’inscription est très bonne, grâce au fabuleux travail de la suspension.

roadrugcars road rug cars lexus LC 500 h LC500h design bodywork

L’ensemble du comportement est excellent, surtout sur les petites routes où la Lexus s’avère parfaitement équilibrée. À un moment donné, on commence à se demander où sont les limites, même sur l’asphalte mouillé. Il faut reconnaitre que nous sommes dans une vraie voiture de sport ! Qui aurait imaginé cela, en parlant d’une Lexus ?

La performance supplémentaire résulte du fait que cette précision n’est pas obtenue au détriment du confort. Je crois que Lexus a trouvé la voie parfaite entre douceur et précision. Les sièges sont conçus pour un conducteur de 80 +/-10 kilos. À condition d’être dans cette norme, vous vous sentez comme dans votre pyjama.

roadrugcars road rug cars lexus LC 500 h LC500h nico galiffi
Nico Galiffi, censé initialement écrire l’article, à côté de la Lexus LC 500 h. On le remerciera tout de même pour les sublimes photos 😉  

Plus bluffant encore, le côté amusant de la voiture. Pour être honnête, je m’attendais à une voiture trop sérieuse voire aseptisée. Une sorte de Nissan GT R, avec moins de puissance, voiture performante mais terriblement fade.

A condition de sélectionner le mode Sport ou Sport +, la Lexus LC 500h est amusante. je reste mesuré, ce n’est pas un muscle car. Mais, à condition d’accélérez fortement, l’électronique laisse l’arrière se déplacer de gaucher à droite, sans toutefois être dangereux. On se sent comme dans un vrai sport. Et si ce n’est pas suffisant il est possible de couper l’ESP, ce qui satisfera largement la plupart des propriétaires.

Conduire une voiture hybride vous fait-il vous sentir mieux ?

Jusque lors, c’était trop beau pour le service com’ de Lexus. Il fallait qu’il y ait un « hic ». Le voici : j’ai toujours été sceptique à l’égard des voitures hybrides et je le resterai tant que les économies de carburant ne seront pas significatives dans des conditions de conduite normales.

Je veux dire par là que, bien sûr, l’hybride permet d’économiser un peu d’essence, mais il semble que cela représente beaucoup d’efforts, surtout si, après 100 km de conduite raisonnable, on a une soudaine envie de jouer avec la pédale de droite. En quelques sortes, vous vous sentez comme une personne au régime la semaine et qui mange des hamburgers le week-end.

Cependant, voulant conserver de bonnes relations avec Lexus, j’ai trouvé au moins deux intérêts à cette technologie. Le premier concernant le couple supplémentaire procuré à la voiture, surtout à bas régime, ce qui implique qu’elle est capable de réagir immédiatement, en toutes circonstances. Le second étant le confort ajouté pour la conduite en ville grâce à l’absence de bruit ou de secousse. On a l’impression de conduire un tapis volant japonais.

roadrugcars road rug cars lexus LC 500 h LC500h back view

Seul manque, une prise de courant. Elle serait essentielle pour augmenter la capacité électrique et avoir un réel impact écologique (du moins dans votre esprit).

Une voiture de sport GT verte et couteau suisse ?

Vous pensez peut-être qu’il est paradoxal de parler de confort, d’environnement dans une revue de voitures de sport ? Oui et non. Rappelez-vous mon introduction sur l’homme ou la femme raisonnable. C’est la figure de quelqu’un cherchant à profiter de la vie sans être radicale dans ses choix. A la recherche de l’investissement polyvalent, ce genre de personne ne conduit pas quotidiennement une Morgan ni ne dispose d’une voiture pour chaque jour de la semaine.

Lexus apporte une réponse sérieuse aux demandes de la personne raisonnable. C’est une bonne option pour aller travailler, pour résister aux embouteillages et pour se détendre après une longue journée, car on se sent déjà comme dans son canapé. C’est aussi une bonne option pour profiter des petites routes vous menant à votre réunion de famille dominicale.

En effet, la personne rationnelle n’est pas une personne blasée. Parfois, elle en a assez de sa vie sérieuse et a besoin de s’amuser un peu. La Lexus LC 500h offre cette possibilité.

L’accélération est bonne (0-60 mph en moins de 5 secondes). La boîte de vitesses à 10 rapports est l’une des plus impressionnantes du marché : le changement de vitesse est effectué mais vous ne l’avez pas encore remarqué. C’est un mélange de douceur et de rapidité auquel on peut s’attendre dans une Rolls-Royce ou une Bentley.

Je conseille particulièrement le mode manuel avec des palettes qui suivent le volant, si vous voulez avoir un contrôle à 100% de la voiture. Le risque du mode automatique, c’est qu’il semble parfois dire « va te faire foutre, je reste en 5ème ».

Alors, la Lexus LC 500h est-elle la voiture de l’homme raisonnable ?

La Lexus est impressionnante sur beaucoup d’aspects, et sur des éléments auxquels vous n’auriez pas pensé. C’est d’ailleurs sans parler de l’intérieur de haut niveau, au moins égal à celui des concurrentes allemandes.

roadrugcars road rug cars lexus LC 500 h LC500h front design

Hélas, Lexus vend le modèle testé à 120 000 euros. C’est beaucoup d’argent pour une personne raisonnable, même si pour le prix, un toit en carbone est installé. Mais c’est certainement la somme qu’il faut mettre dans une voiture pour avoir autant de technologie, de bonnes finitions et une telle qualité de fabrication.

#FunToDrive Score: 82/100

Nous pouvons au moins conclure que la Lexus a atteint un niveau raisonnable. Les ingénieurs ont réussi à trouver des compromis appropriés. Premier exemple : la technologie, présente partout mais absolument pas envahissante. C’est plus une aide pour le conducteur qu’un moyen de le restreindre.

Deuxième exemple le design. Le dessin est sensuel, je dirais même érotique, mais la forme reste acceptable pour un large public. C’est un progrès considérable compte tenu du fait que les Lexus étaient loin d’être des reines de beauté il y a deux décennies…

Une chose est sûre : pour ma part, je n’ai réussi à être raisonnable en conduisant la Lexus LC 500h …

roadrugcars road rug cars lexus LC 500 h LC500h red body

 

Laisser un commentaire