Fiat 500X Sport ou Abarth 124 RGT, mon coeur balance

Non, je rigole, mais la présentation de la version Sport de la Fiat 500X était une nouvelle occasion d’apprécier les préparations de Milano Racing. Je parle ici de l’Abarth 124 version rallye, la 124 RGT. Et par la même occasion, de découvrir, sur des terres de rallye, la nouvelle Fiat 500X Sport.

fiat 500x 500 x sport face roadrugcars road rug cars

Abarth 124 RGT un deuxième épisode comme au Rallye du Var

La fin de l’automne c’est toujours le moment où on redécouvre que l’eau ça mouille et que le froid c’est vraiment froid. C’est exactement ce qu’il s’est passé quand on est arrivé sur les hauteurs de Cannes, dans les Préalpes. Pour être honnête, j’étais tellement excité à l’idée de remonter dans une Abarth 124 RGT que j’avais oublié de me couvrir chaudement. Dommage. C’est donc dans un froid de montagne, sous une pluie verglaçante que j’entre, une nouvelle fois, dans l’Abarth 124 RGT, avec toujours Nicolas Ciamin aux commandes.

fiat 500x 500 x sport abarth 124 rgt road rug cars roadrugcars

Installé dans un baquet, un vrai baquet, sanglé comme un rosbif, je suis prêt. 3, 2, 1, l’Abarth 124 RGT part d’un seul coup dans un son strident qui transperce le casque que j’ai sur la tête. La transmission de la boite séquentielle SADEV donne des à-coups impressionnants à chaque passage de vitesse quand Nicolas presse violemment une de ces immenses palettes en carbone. Pendant ce temps, le moteur 4 cylindres 1750 cc turbo tout en aluminium (que l’on trouve habituellement dans l’Alfa Romeo 4C, lui même issu de la Giulietta) souffle fort, très fort dans mes oreilles malgré sa position centrale avant.

À chaque virage, je sens le différentiel auto bloquant qui agit pour propulser la voiture encore plus vite vers la courbe suivante. Une roue sur la corde (ok, elle mord carrément la ligne), la voiture est parcouru d’une vibration qui traverse l’ensemble du châssis mais l’Abarth 124 RGT reste collée à la route. Mais quelle folie !!

Le pied sur le frein, je suis littéralement plaqué contre les sangles, puis tout mon corps part sur la droite d’un seul coup : Nicolas Ciamin vient de faire un demi tour au frein à main. Vous savez ce genre de frein à main immense qui trône au milieu des voitures de rallye. Oui, on en a tous déjà rêvé.

On repart en sens inverse, il se retourne vers moi pour me demander si tout va toujours bien. Oui oui pas mal du tout, à environ 190 km/h sur cette petite portion de route de montagne sinueuse, froide et détrempée.

Retour sur terre avec la nouvelle Fiat 500X Sport

Tout le monde connait la Fiat 500X. Le X à la fin du nom fait sportif, sauvage, outrancier. Et en fait, non la 500 X n’est pas grand chose de tout ça, mise à part sa taille. Pour faire court, elle a le mérite de rester une voiture simple. Qu’est ce qu’il lui faudrait pour en faire une voiture attachant ? Probablement un peu plus d’attention de la part de Fiat et surtout d’Abarth. Pour en savoir plus, relisez notre essai.

Visuellement, la nouvelle 500X Sport est très proche de la 500X normale, seuls quelques éléments lui donnent un peu plus de caractère. On compte un bouclier avant ajouré et des passages de roue peints pour un air sportif. On remarque aussi des poignées et des rétroviseurs gris foncé mat très fancy. Pour crâner un peu, on retrouve une sorte de diffuseur d’air à l’arrière, des jantes 18 pouces (19 pouces en option) et surtout un petit badge « Sport » collé sur le flanc de la voiture. Alors heureux ?

Fiat 500X Sport, qu’est ce que ça change ?

Rien à l’intérieur, sauf un pack Sport, avec volant surpiqué rouge, pédialié alu et touches d’alcanthara noir. Côté moteur, rien non plus, on a toujours le FireFly 1.3 turbo de 150HP. Le moteur est très correct, il fait un bon travail pour sa cylindrée même si je regrette la présence peu dissimulée du turbo. 150HP ça vous parait beaucoup ? Pas vraiment d’accord avec vous, mais vous pouvez être rassuré, la version Sport existe dans toutes les motorisations de la gamme.

fiat 500x 500 x sport wing roadrugcars road rug cars

Quand on part sur les routes montagneuses des Préalpes, ce qui me surprend ce n’est donc pas vraiment le moteur, mais la direction. Elle est bien plus précise et agréable que ce qu’on a connu dans la Fiat 500X régulière. Ce n’est pas vraiment la direction d’une voiture sportive mais quand on prend de l’angle on sent une certaine résistance qui donne plus de sensation, n’est-ce pas Jalil Chaouite and Clémence de Bernis?

Après quelques courbes appuyées c’est le chassis qu’on sent bien plus sain. Normal, Fiat a abaissé la voiture de 1,3 cm et a opté pour des amortisseurs Koni (comme sur les Abarth)! Ils ont aussi mis des pneus Dunlop Sport Maxx qu’on retrouve d’habitude sur des modèles plus proches de la GTI. Avec tout cela, Fiat annonce 26% de sous-virage en moins et 17% de survirage en plus. Non je rigole, 17% en moins. Quoi qu’il en soit il faut remarquer le travail réaliser sur le comportement citadin de cette petite voiture familiale qui devient là une petite grimpeuse de colline, à la fois plus dynamique et plus confortable (même si parfois le couple Koni + 19 pouces provoque quelques secousses sur routes abimées).

fiat 500x 500 x sport wild roadrugcars road rug cars

fiat 500x 500 x sport profil roadrugcars road rug cars

Le point noir de cette nouvelle version de la 500X ? La boite de vitesse automatique DTC. En effet, elle ne comprend pas toujours ce que je veux, elle reste lente et elle peine à exprimer tout ce que Fiat a essayé de faire avec cette voiture. Même en mode manuel. Bruyante et généreuse en à-coups, on aurait préféré avoir une boite de vitesse manuelle. Même si je sais que les clients veulent une voiture confortable pour la ville et donc une voiture automatique (au détriment de son caractère).

En ce qui concerne l’habitabilité (parce que ça compte parfois), on a un coffre relativement grand. Grand comment ? Je peux m’assoir facilement dedans pour pique-niquer même si le bord du coffre n’est pas plat. Désolé je ne suis pas un pro des capacités de chargement.

#FunToDrive score
Fiat 500X Sport : 56/100

Déjà parce qu’elle est belle. Vraiment. Elle a un coté badass mais aussi un coté gros nounours. On a envie de la salir dans les bois puis de lui faire des câlins dans un garage. Plutôt agréable à conduire, assez dynamique (même dans la neige), on regrette que le côté confortable de la voiture soit soit trop présent quand on conduit énergiquement et pas assez quand on conduit froid. Bel effort du côté du design extérieur, même si vous remarquez dès que vous ouvrez la porte que l’effort n’a pas pu pénétrer la tôle.

fiat 500x 500 x sport mountain roadrugcars road rug cars

Pourquoi on attend encore plus de la Fiat 500X?

Pour aller plus loin, on demandait déjà une version Abarth à Fiat quand on essayé la 500X normale, aujourd’hui on s’en approche dangereusement. Youpie ! Alors on va demander encore plus à Fiat : une Abarth 500X Safari !! Afin de rouler très vite sur les plus vertigineuses pistes de montagnes. Oh que oui, ça serait génial. Ce serait une Abarth 124 RGT ou une 500X R4, mais pour les gens « normaux » comme vous et moi.

2 Comments

Fiat 500X Sport : un pas de plus vers la version Abarth : youpie !

Laisser un commentaire